Édition 2017

 

 

 

affiche - copie

10h : Championnat National des Bagadoù de 5e catégorie

Une trentaine de bagadoù s’affronte pour accéder à la finale.

14h00 : Finale du Championnat National des Bagadaoù de 5ème Catégorie

Les 8 meilleurs ensembles du matin sont qualifiés pour la finale de l’après-midi. Les deux premiers accèdent à la catégorie supérieure.

16h00 : Défilé en ville
avec Les lutteurs, le Bagad de Carhaix, le Cercle de Rostrenen, le Cercle Ar Vro Vigoudenn de Pont L’abbé, les Bagadoù de 5e catégorie.

17h00 : Spectacles Cercles celtiques
avec la nouvelle création du Cercle de Rostrenen et du Bagad Karaez ; le Cercle Ar Vro Vigoudenn de Pont L’abbé.

19h00 : Percu Bagad

Le Percu Bagad est un projet monté en partenariat avec le Bagad Karaez. C’est la é entre une institution s’inspirant de la musique traditionnelle et les écoles primaires de la ville de Carhaix. Il réunira 5 écoles pour un total de 400 élèves.

19h30 : Concert

« CHADENN » : Création toute fraiche signée Le Bour / Bodros

Créer, composer, arranger une musique acoustique bretonne sans barrière.

Pour leur nouveau répertoire, les deux compères ont choisi de laisser de côté la danse de festoù-noz pour s’atteler à un répertoire plus intime au côté de Rozenn Talec au chant et Gaetan Sansom aux percussions.

 

20h00 : Repas Moules / Frites

Pour l’édition 2017, l’équipe du Festival Bagadañs a voulu innover et a ainsi décidé de vous proposer un repas moules frites. Afin d’organiser au mieux ce repas, il vous faudra effectuer une réservation soit à l’adresse mail contact@bagadans.bzh soit par téléphone au 02.98.99.56.13.

21h : Fest-Noz GRATUIT sous chapiteau et sur plancher
Le Bour / Bodros
Le Corre / Fustec
Le Goff / Kerjean
Péron Père et Fille
Citérin / Le Berre
Ambre & Koulm
Péron / Quénet

00h45 : Fest-Noz / Concert

Krismenn & Alem

Un OVNI. Un truc inédit, inclassable. Deux mecs sur scène, a capella, qui rappent, slamment, chantent, assènent des mots, un flow, une énergie hallucinante et définitivement jubilatoire. Un zeste de human beatbox pour aller avec et c’est parti pour un set excessif et déjanté.

Ça pourrait se passer dans les rues de Detroit ou sur une scène de Chicago mais là non. Les mots ne viennent pas de la langue de Shakespeare ou de Molière, non, les deux énergumènes baragouinent, comme l’aurait dit un général d’Empire à propos de soldats bretons. Et ça sonne, ça cogne, ça secoue. Un beat breizh du meilleur acabit, une présence scénique assumée. Que ce soit au fin fond du centre Bretagne, à Lille ou à Arles, les deux gars s’accaparent le public aux premiers sons. L’auditoire d’abord médusé, décontenancé par la singularité de la forme, entre vite dans le tourbillon.

La langue bretonne est sur le ring, plus combattive que jamais, c’est aussi ça, que laissent discrètement passer les deux compères.

Ils repartent épuisés, rincés, comme deux boxeurs après le combat, après un fight club entre sparring partners qui échangent coup sur coup.

Un choc culturel et générationnel, la rencontre des mondes.

KRISMENN & ALEM ou quand la new-school du kan ha diskan rencontre la new-school du human beatbox.

Deux micros pour un gros son.

Tout au long de la journée : expositions de costumes et d’instruments traditionnels Bretons ; initiations au Gouren.

Avec également la présence de la fanfare : L’INTERNATIONALE POULLAOUENNAISE

1 (24)